26.08.2020   |   Bad Dürrheim   |   Allemagne

Numérisation – simple et intelligente

Pour la découpe de panneau, la menuiserie Strom bénéficie d'une assistance numérique

Le maître menuisier Fritz Strom produit des meubles et des aménagements d'intérieur avec l'aide un compagnon. Sur le terrain, je découvre les machines standard habituelles. Je suis impatient de voir ce qui m'attend. En effet, la raison de ma visite en atelier est plutôt inattendue pour une telle entreprise : la numérisation.

Un article de la revue spécialisée BM, édition 08/2020. Cliquez ici pour consulter l'article sur BM-Online.

Fritz Strom (59 ans) me dit que la menuiserie qu'il a fondée en 1991 avait quatre employés à l'atelier pendant les périodes les plus prolifiques. Aujourd'hui, l'équipe est composée de lui-même, de sa femme, Jutta, et d'un compagnon menuisier. L'atelier est compact, comme on peut l'imaginer. Cela n'a rien d'étonnant : il n'y a pas de machines de pointe tape-à-l'œil ici, mais des machines standard très solides, parfois même revêtues du vert que je voyais encore du temps ma formation. A cela s'ajoutent une CNC verticale compacte que Fritz Strom a achetée il y a environ cinq ans, ainsi qu'une plaqueuse de chants. La menuiserie est donc équipée pour l'usinage des panneaux, du bois massif et des placages. Les meubles individuels et les aménagements d'intérieur reçoivent leur surface dans un petit espace de peinture. Fritz Strom déclare : « L'usinage des panneaux représente environ les deux tiers de nos activités. Mais le bois massif et les placages jouent également un rôle très important dans nos activités. » Il ajoute : « Nous ne prenons pas part aux appels d'offres publics. Nous planifions et produisons presque exclusivement pour la clientèle privée. »

« Je suis loin d'être un geek »

Ensuite, nous parlons des premiers pas de la menuiserie dans le monde numérique. Tout d'abord, le sympathique maître menuisier s'ouvre et me dit très ouvertement : « Je suis loin d'être un geek. Mais mon épouse, Jutta, organise le bureau et crée des présentations et des conceptions 3D très attrayantes pour nos clients avec Sketchup. » Outre ce logiciel de conception 3D très répandu, bon marché et malgré tout très puissant, la menuiserie a utilisé jusqu'à récemment des programmes Office standard. Jusqu'à présent, le flux de production était conçu de la façon suivante : lorsqu’une commande était effectuée grâce à une présentation Sketchup, Fritz Strom prenait un bloc-notes et un stylo, puis créait la liste des matériaux. Le tout manuellement. La commande des panneaux se faisait ensuite au « feeling ». « On pouvait vite se retrouver avec un panneau commandé en trop », ajoute Fritz Strom avec amusement, car, aujourd'hui, cela ne lui arrive plus. C'était la même chose pour la découpe de panneau effectuée sur une scie au format circulaire ainsi qu'une scie à panneaux plus ancienne : avant, je procédais au feeling, aujourd'hui, j'utilise ce système.

« Cela m'a intrigué »

Il y a un peu plus de six mois, Fritz est entré en contact avec Homag, et a remarqué un « projet » que le leader mondial du marché basé en Forêt-Noire était sur le point de lancer dans le domaine de la menuiserie : les assistants numériques. Cela a tellement intrigué le maître charpentier qu'il a réussi à être sélectionné dans le groupe des quelques utilisateurs pilotes. En effet, son entreprise correspond exactement au groupe ciblé par Homag avec ces nouveaux produits : des petites menuiseries qui, même si elles ne produisent qu'à l'aide de machines standard, veulent néanmoins profiter sensiblement des possibilités de la numérisation. Simple, facile à manipuler et très efficace. Fritz Strom a donc reçu exactement l'outil numérique dont il espérait beaucoup : l'assistant de coupe, officiellement appelé Kit de production de coupes.

Plug-and-play : démarrage rapide et clair

Avant de démarrer, il a installé lui-même les composants matériels. Concrètement, il a suffi de connecter le Homag Cube (boîtier de commande intelligent permettant de connecter l'imprimante d'étiquettes à Internet et aux applications) avec le câble LAN et l'imprimante pour en faire le cœur du système. Et c'est tout. Outre l'imprimante, deux rouleaux d'étiquettes sont compris dans le kit de démarrage. Pour le système Cube et l'imprimante, le maître menuisier a construit une petite étagère chic. « Tout cela a fonctionné très facilement », commente Fritz Strom.

Bien entendu, l'assistance de la découpe ne reçoit l'intelligence requise que par le logiciel ou les applications : IntelliDivide Cutting (logiciel d'optimisation de coupe), Production Assist Cutting (assistant pour la découpe manuelle) et MaterialManager (gestion des matériaux).

Un autre élément nécessaire est de posséder un compte Tapio. Cela semble compliqué, mais ce n'est pas le cas. En effet, la plate-forme, qu'Homag appelle un peu lourdement un « écosystème », est en réalité un cockpit plutôt cool et clair pour toutes les applications utilisées. Fritz Strom y est également parvenu sans problème. Grâce à cela, celui qui se qualifie de non-geek a désormais toujours une bonne vue d'ensemble actualisée de ses applications. Celles-ci sont utilisées sur le PC au bureau et sur la tablette dans l'atelier.

Eprouvé directement dans la pratique

Une fois que le maître charpentier a réussi à mettre en place la configuration décrite sans aucun obstacle important, il a pu commencer. Le nouveau flux de travail s'appuie, comme jusqu'à présent, sur la planification Sketchup. En lieu et place du bloc-notes et du stylo, Fritz Strom utilise désormais l'outil d'optimisation de coupe IntelliDivide Cutting. Une partie des données est prise en charge par l'importation csv à partir de Sketchup. Les autres sont incluses dans l'optimisation de la découpe. Lorsque tout est saisi, il lance l'optimisation. Celle-ci lui offre différents résultats, par exemple en mettant l'accent sur le moins de chutes possible, sur la durée de fonctionnement de la machine la plus courte ou sur la manipulation la plus simple. Les chutes sont également prises en compte. Effet secondaire bienvenu : Fritz Strom connaît maintenant le nombre exact de panneaux nécessaires qu'il doit commander.

Ensuite, l'application se lance (celle-ci fonctionne en ligne, et non sur PC). Le plan de coupe est effectué, puis transmis à Production Assist Cutting dans les plus brefs délais. Celui-ci prend en charge le processus de coupe depuis une tablette dans l'atelier. Fritz Strom ou son compagnon y sélectionnent le plan de coupe pour le premier panneau et peuvent commencer, par exemple sur la scie à format circulaire Martin.

L'application guide intelligemment l'utilisateur durant le processus de sciage. Lorsqu'une pièce est terminée, elle est validée par écran tactile, l'imprimante crée l'étiquette et la couleur de la pièce change sur le plan de coupe. Ensuite, l'application indique la prochaine étape utile. Chaque pièce possède donc son étiquette personnalisée, qui contient toutes les informations ainsi qu'un code-barres pour les opérations suivantes sur la BHX et la plaqueuse de chants.

Un bon départ – et d'autres potentiels

Fritz Strom est très satisfait : « Aujourd'hui, pour la préparation du travail, je mets moitié moins de temps et consomme nettement moins de matériaux. Ces deux aspects représentent déjà une économie de temps et d'argent considérable. En outre, il n'y a pratiquement plus d'erreurs.»

Mais le maître menuisier sait aussi que, bien que ce soit un très bon « début numérique », il reste encore beaucoup de place pour une optimisation supplémentaire. Exemple : un « vrai » système CAO en amont ou un générateur de corps de meubles permettrait d'alimenter totalement en un seul clic et en continu l'optimisation de la découpe sans autre saisie manuelle. Ce serait encore un bond en avant. J'ai même l'impression que M. Strom, le « non-geek », trouve cette approche assez cool. Cerise sur le gâteau : avec le Cutting Production Set, il est déjà parfaitement équipé pour cela aujourd'hui.

 

Cutting Production Set d'Homag en un coup d'œil
Optimisation et bien plus encore : voici ce que peut faire l'assistant pour la découpe

Le Cutting Production Set assiste les ébénistes et les menuisiers lors de la découpe avec des scies au format circulaire ou des scies à panneaux verticales et horizontales de tous types et de tous âges : de l'optimisation de la découpe à l'impression d'étiquettes en passant par l'opération de découpe sur la machine.
Le kit comprend :

  • les applications IntelliDivide Cutting (logiciel d'optimisation de coupe), Production Assist Cutting (assistant de coupe manuelle) et MaterialManager (gestion centralisée des matériaux) ;
  • HOMAG Cube et l'imprimante d'étiquettes ;
  • les instructions de mise en service.

Fonctionnement : tout d'abord, l'application IntelliDivide Cutting réalise des plans de coupe optimisés. Une fois ceux-ci transférés à l'application Production Assist Cutting, celle-ci facilite le travail en atelier : la tablette affiche les pièces déjà sciées et l'opérateur reçoit une suggestion pour la prochaine pièce à scier. L'opérateur appose ensuite une étiquette sur chaque pièce sciée. Celle-ci contient toutes les informations pertinentes, ainsi que le code-barres de la machine CNC et de la plaqueuse de chants.

Installation facile : les étapes d'installation de HOMAG Cube et de l'imprimante sont indiquées par des instructions de mise en service. Les applications peuvent être simplement activées via les codes de réduction fournis. Pour cela, il suffit d'avoir accès à www.tapio.one. Une fois le compte Tapio créé, l'entreprise dispose d'une vue d'ensemble de toutes les applications qu'elle utilise et peut en donner l'accès à autant d'employés que nécessaire.

Autres assistants : l'assistant pour la découpe est l'un des trois assistants numériques disponibles actuellement chez Homag. Lors de l'organisation des bandes de chant, l'assistant pour les chants (Edgeband Management Set) aide directement sur la plaqueuse de chants. Pour trier les pièces dans l'atelier, vous pouvez utiliser l'assistant de tri (Sorting Production Set). Tous les kits sont disponibles dans la boutique en ligne : shop.homag.com

 

Photo : magazine professionnel BM/Christian Närdemann

Retour au sommaire