29.03.2020   |   Niederfischbach   |   Allemagne

Menuiserie Otterbach : un investissement précis

Souvent, le plus rapide l'emporte sur le plus lent, en particulier dans l'aménagement de magasins. Dans ce domaine, la menuiserie Otterbach mise sur une optimisation permanent

Un article de la revue BM. Lisez le rapport sur BM-Online ici

Dans le cadre du renforcement de la compétitivité, la menuiserie de Niederfischbach, autour d'Altenkirchen, semble se contenter de quelques pauses : « Nous avons appris au fil des ans à continuer d'optimiser », expliquent les deux maîtres charpentiers Christoph (61 ans) et Florian Otterbach (34 ans). Et de fournir immédiatement le contexte : « La flexibilité, la qualité et le rythme sont des fondamentaux de notre activité ».

Fondée en 1986 par Christoph Otterbach, la société de menuiserie et de construction de meubles est progressivement devenue un spécialiste de ce segment de marché à partir des premières commandes d'aménagement de magasins. En étroite collaboration avec les bureaux de planification, Otterbach a pu s'imposer comme un producteur fiable. La menuiserie qui compte actuellement 14 employés travaille principalement dans le secteur de l'aménagement de magasins, qui représente aujourd'hui 75 % de son chiffre d'affaires. Parmi les principaux clients figurent entre autres les marchés du meuble et les chaînes de marché de la construction. Tout est optimisé pour le point de vente, souvent en petites séries : stands de démonstration ou d'information, installations de caisse enregistreuse, murs de présentation ou autres éléments techniques. Autre domaine de spécialisation : les objets, avec notamment des équipements de bureau et des éléments anti-incendie. Plus localement, Otterbach continue d'offrir individuellement ses services de menuisier aux particuliers.

La productivité commence par une bonne préparation

Florian Otterbach est profondément ancré dans les nouvelles technologies et sait exactement ce qui importe. Souhaitant devenir un spécialiste de la fabrication performant, Otterbach utilise depuis des années les logiciels éprouvés d'Imos et de Kuhnle. L'organisation, la planification et la construction sont axées sur la transmission des données dans la production. Florian Otterbach : « Nous planifions et construisons avec le logiciel 3D-CAD/CAM de manière si détaillée que nous ne perdons pas une minute sur l'ensemble des machines ». En fin de compte, cela garantit une plus grande productivité.

Toujours plus loin…

...Plus rationalisé et plus précis : au cours des cinq dernières années, les Otterbach ont régulièrement investi dans les dernières technologies en matière de procédés et de machines. Grâce à une combinaison scie/stock, toute la logistique des panneaux et la découpe ont été automatisés. Et Florian Otterbach d'ajouter : « Cela nous a permis de réduire de manière significative les coûts de traitement des panneaux ».

Depuis 2017, le centre d'usinage CNC BMG 110 Venture (aujourd'hui Centateq P-110) d'Homag utilise la technique à 5 axes pour des possibilités d'usinage encore plus flexibles.

Usinage de chants au standard industriel

Le dernier investissement en date illustre parfaitement l'objectif d'accroissement exponentiel de la productivité et de la précision d'usinage. L'année dernière, l'automate d'usinage des chants Edgeteq S-500 Profiline a remplacé l'ancien Ambition type KAL 210 datant de 2013.

Des améliorations qualitatives ont joué un rôle essentiel à cet égard. Florian Otterbach renchérit : « La technologie à joint zéro qui est aujourd'hui possible est encore meilleure que par le passé ! »

La machine répondant aux normes industrielles les plus strictes est entièrement automatisée et extrêmement flexible. L'Edgeteq S-500 offre trois méthodes d'encollage. EVA, PUR ainsi que le procédé à air chaud airTec avec chants laser peuvent être utilisés sur la machine. « Cela nous permet de répondre rapidement à toutes les exigences de qualité », dit-on à Niederfischbach. Le basculement entre airTec et EVA ou airTec et PUR se fait automatiquement, sans manipulation manuelle.

Du dressage au racloir en passant par l'agrégat de coupe en bout supérieur avec guidages linéaires, l'équipement du Profiline est conçu pour la précision.

Otterbach met particulièrement en avant l'agrégat de fraisage de forme FK30 pour le fraisage des chants avant et arrière : il peut être réglé automatiquement sur trois rayons ou chanfreins différents. Le diamètre du rouleau palpeur, la force de palpage et la vitesse de rotation sont automatiquement ajustés. Il en est de même pour le racleur multiple MN21. Cet agrégat peut également être réglé automatiquement sur différents profils au centième.

L'investissement dans l'usinage de chants automatisé semble être rentable. « Aujourd'hui, nous pouvons avancer avec une précision allant jusqu'à 25 m/min », se réjouit Florian Otterbach.

Un seul interlocuteur

Depuis la fin des années 90, la menuiserie Otterbach s'appuie sur les technologies de haute qualité d'Homag et sur un partenariat de confiance avec la société de négoce spécialisée Maschinen Kaul. « Nous avons grandi avec Homag et bénéficions aujourd'hui, par exemple, d'interfaces utilisateur uniformes, de composants logiciels et de solutions courantes », explique Christoph Otterbach. Par ailleurs, avoir un seul interlocuteur pour l'ensemble de l'usinage des panneaux permet de s'épargner de nombreux trajets et souvent aussi bien des problèmes. Cela facilite la gestion de l'ensemble du parc de machines. Le changement de machine s'est également déroulé avec le même fabricant beaucoup plus facilement qu'un changement d'usine.

Cap sur le 4.0 avec « Tapio »

Avec Tapio, Otterbach fait le premier pas vers la fabrication 4.0. Ce gestionnaire de données intelligent aide les transformateurs à exploiter leur potentiel d'optimisation, notamment dans le processus de production. Chez Otterbach, toutes les machines Homag sont prêtes pour Tapio. Otterbach utilise actuellement deux applications de la solution basée sur le cloud : avec MachineBoard, l'ensemble des données et statuts des machines, les messages d'erreur, les avertissements et les actions disponibles sont consultables en temps réel sur smartphone. En cas d'erreur sur une machine, Florian Otterbach envoie une requête sur le ServiceBoard avec photo ou vidéo directement au spécialiste d'Homag. Enfin, la fonction vidéo sur smartphone ou tablette permet un accompagnement personnalisé lors de l'examen, de l'analyse et de la résolution du problème. Cela permet de remettre les machines en marche plus rapidement et ainsi de réduire les coûts. Florian Otterbach explique : « Avec Tapio et en dialoguant avec les spécialistes respectifs, le service est beaucoup plus ciblé et plus rapide ».

Toujours en place

Avec un très bon carnet de commandes, les Otterbach peuvent se montrer optimistes quant à l'avenir. Christoph Otterbach s'enthousiasme : « Grâce à notre expérience et à notre pouvoir de fabrication, nous pouvons continuer sur la voie du succès ». Le prochain investissement est déjà très ciblé : le centre d'usinage CNC vertical Drillteq V-200 BHX d'Homag doit à l'avenir remplacer la CNC à 5 axes et faire encore gagner du temps. « Pour les pièces à usinage simple », précise Florian Otterbach, « cette machine est tout simplement plus rapide ».

Retour au sommaire