15.06.2020   |   Osten-Isensee   |   Allemagne

Investir dans l'avenir

La demande croissante et le manque de capacité sont bien connus dans la construction en bois.

"Pour être flexible et pour le rester, nous devons assurer la fabrication nous-mêmes".

Frank Gätke, Managing Director

Un article du magazine Zimmermann, numéro 06/2020. Vous voici sur le site du magazine

Fondée en 1970, l'entreprise de charpenterie Gätke est engagée depuis 40 ans dans les secteurs de la menuiserie et de la charpenterie, et emploie 15 personnes. Escaliers et meubles sont produits sur une surface de 500 m², à l'aide d'une CENTATEQ P-120 HOMAG. Le secteur de la charpenterie comprend les domaines de la construction de maisons individuelles et de la construction agricole ainsi que des extensions. Les efforts portent principalement sur la construction de maisons individuelles ; ces dernières années, ce sont entre trois et cinq maisons qui ont été construites chaque année par l'entreprise. En collaboration avec les clients, Gätke conçoit, dessine et planifie la maison de leurs souhaits, soumet la demande de permis de construire et livre l'ouvrage terminé, offrant ainsi un service complet du début à la fin de la construction.

Auparavant, la construction ainsi que la préparation et l'assemblage des éléments de charpente étaient effectués manuellement et devaient en partie être sous-traitées. En raison de l'augmentation de la demande, Gätke s'est demandé comment développer les capacités nécessaires. En effet, il est bien connu que la main-d'œuvre qualifiée est difficile à trouver. Pour Frank Gätke, directeur général de l'entreprise de charpenterie Gätke, sous-traiter l'assemblage n'était pas envisageable à long terme, car l'entreprise accorde une grande importance à sa propre flexibilité : « Pour être flexible et pour le rester, nous devons assurer la fabrication nous-mêmes. » La solution était donc de toute évidence l'entrée dans l'automatisation.

Mais avant de pouvoir réaliser cette étape, c'est un tout autre défi que l'entreprise de charpenterie Gätke a dû relever, lorsque la totalité de son atelier a brûlé en raison d'un incendie, en février 2019. La question de la reconstruction de l'atelier n'a jamais fait débat. Pour Frank Gätke et son fils Lukas Gätke, qui travaille dans l'entreprise depuis 2017, il était clair que l'entreprise allait continuer : « Notre entreprise, c'est notre maison. C'est quelque chose que nous souhaitions conserver, naturellement. » Le nouvel atelier a été planifié et construit en un rien de temps. D'une largeur de 24,5 m et d'une longueur de 48 m, il abrite la totalité de la zone de charpenterie. L'automatisation prévue a également été mise en œuvre au même moment. A cette fin, on a installé un centre de taille de charpentes BEAMTEQ B-560 qui nécessite très peu d'espace en raison de sa conception compacte, et qui s'intégrait donc de manière optimale dans l'atelier. Dans le domaine de la fabrication des éléments, Gätke a opté pour le pont de maître charpentier WALLTEQ M-120 avec deux tables en kit BUILDTEQ A-300. En raison du faible volume d'investissement, cette solution permet également aux entreprises produisant de petites quantités de franchir le pas de l'automatisation

Tout en un seul système : murs, toits et plafonds

Tous les travaux d'assemblage pour la construction à ossature bois ainsi que l'assemblage de toits sont désormais réalisés par le centre de taille de charpentes ; il n'est donc plus nécessaire de sous-traiter l'assemblage. De plus, la fabrication des éléments est entièrement effectuée par cette nouvelle installation. Les données CAO créées lors de la préparation du travail sont transmises à la machine via l'interface wup et sont éditées en conséquence. Tous les éléments sont produits à l'aide du pont de maître-charpentier, qu'il s'agisse de murs standard ou de murs pignons, ou bien d'éléments de toit et de plafond. En raison de la capacité et de la flexibilité nécessaires, Gätke a décidé d'associer la WALLTEQ M-120 à deux tables en kit. Ainsi, les éléments de cloison peuvent être produits sur une table, tandis que les éléments de toit et de plafond sont fabriqués sur la seconde table.

Pour la fabrication des éléments de toit et de plafond, l'une des tables en kit est équipée de dispositifs de serrage pour toit/plafond qui simplifient le processus et améliorent la précision de l'élément fini. Les chevrons ou les poutres de plafond sont insérés dans le dispositif de serrage ouvert, puis fixés. Grâce aux positions de butée définies, les tolérances de largeur de la poutre individuelle n'ont plus d'importance. Lors de la fermeture, les poutres sont positionnées et serrées en conséquence, et mêmes les torsions les plus légères sont corrigées. En outre, il n'est plus nécessaire de mesurer les chevrons, processus qui était long et fastidieux. Ainsi, l'installation peut être utilisée selon les besoins, qu'il s'agisse de fabriquer des murs, des toits ou des plafonds. Frank Gätke a déjà d'autres idées en tête pour la WALLTEQ M-120, comme le façonnage de marches et la découpe de panneaux.

Convaincre par l'exactitude des dimensions

Il n'y avait pas le temps pour une phase de démarrage lente, car dès le début, un projet important était à l'ordre du jour. Il était donc d'autant plus important qu'aucun report ne vienne perturber le calendrier. Frank Gätke s'est montré plus que satisfait : « L'installation s'est très bien passée. Les machines ont été installées et mises en marche, et le tour était joué. Cela s'est fait extrêmement rapidement. J'ai été étonné de la rapidité avec laquelle la production a pu commencer. » Et le premier projet a été un véritable défi. Les bureaux devaient être intégrés dans un entrepôt existant, sous la forme d'une construction à ossature bois à deux étages. Pour les mesures, Gätke utilise un scanner 3D de Faro, qui rend le travail beaucoup plus facile. Le scanner a permis de mesurer avec précision l'ensemble du bâtiment. Cela permet de gagner un temps considérable et garantit une planification de grande qualité. Le programme de charpente Sema a permis de construire directement dans le scan ainsi généré. Il était évident qu'aucune imprécision ne devait survenir au cours de la production ; dans le cas contraire, le projet entier risquait de ne pas tenir dans le hall. Au total, ce sont 1 200 m² de surface murale qui ont dû être transformés en éléments. Le projet s'est déroulé sans accrocs sur la nouvelle installation. Frank Gätke s'est montré enthousiaste : « La précision des cotes lors du montage était extraordinaire. C'était génial, je n'aurais pas pu rêver mieux. » Le pont de maître-charpentier a passé le test avec brio.

Les machines sont en service depuis environ cinq mois, et Frank Gätke est très satisfait : « Nous faisons à nouveau tout nous-mêmes, et en peu de temps. Nous ne dépendons pas de fournisseurs externes et nous pouvons également produire un carport entre-temps. Nous travaillons de manière rentable et flexible. » Pour l'entreprise de charpenterie Gätke, le passage à l'automatisation était sans conteste la bonne décision.

Retour au sommaire

Zimmerei Gätke

La menuiserie Gätke, fondée en 1970 déjà à Osten-Isensee, produit depuis 40 ans des escaliers et des meubles ainsi que des maisons individuelles, des extensions et des bâtiments à usage agricole. Chaque projet est soigneusement planifié et parfaitement adapté au client, du permis de construire à la maison finie.

Website

Vous avez des questions ?

Stiles Machinery, Inc.

+1 616 698 75 00 info@stilesmachinery.com Formulaire de contact