04.07.2022   |   Allemagne

Le bois prend de la hauteur

La construction bois à plusieurs étages

"Par leur nature même, ces éléments se prêtent particulièrement bien à une préfabrication en usine, si possible automatisée."

Dr. Stefan Bockel, responsable des segments de marché chez WEINMANN

Un article du magazine client performance, édition 21 | 2022. Pour plus d'informations, cliquez ici.

Les maisons individuelles et mitoyennes en construction bois sont devenues une valeur sûre sur le marché, connaissant une croissance constante et gagnant de plus en plus de parts de marché par rapport à la construction conventionnelle en acier et en ciment. Une demande croissante de logements dans les centres urbains associée à une hausse simultanée des prix des matériaux et des terrains font que les projets de construction en hauteur sont de plus en plus nombreux. 
Le Dr Stefan Bockel, responsable des segments de marché chez WEINMANN, partage avec nous son point de vue sur la construction bois à plusieurs étages. 


Dr Bockel, comment décririez-vous la construction à plusieurs étages ? 


Par construction bois à plusieurs étages, on entend les constructions qui relèvent des classes de bâtiments 3, 4 et 5. Ces « tours » en bois sont de plus en plus nombreuses et on voit régulièrement des nouvelles se succéder sur la maison en bois la plus haute d'une région. Le Mjøstårnet, en Norvège, ou le HoHo, à Vienne, ne sont que des exemples parmi d'autres. Même si le nombre total de bâtiments construits en Allemagne est certainement bien inférieur à 100, la construction bois à plusieurs étages s'impose de plus en plus comme un segment permanent chez certains fabricants.


Quelles sont les exigences particulières qui s'imposent en matière de matériaux et de modes de construction ? 


Les immeubles des classes de bâtiments 4 et 5 sont soumis à des exigences particulièrement strictes en matière de protection contre les incendies et d'isolation acoustique. Dans ces types de bâtiments, on trouve souvent des composites de différents matériaux en construction bois massif ou en construction à ossature bois, et parfois également des constructions hybrides combinées à du béton armé. Dans l'idéal, les matériaux sont utilisés de manière optimale en fonction de leurs propriétés. Cela permet non seulement d'exploiter au mieux le potentiel de la construction bois, mais également d'économiser de précieuses ressources. 


En quoi la construction bois à plusieurs étages diffère-t-elle de la construction classique de maisons individuelles en termes de planification, de production et de réalisation ? 


Les exigences de construction sont en général nettement plus élevées pour les bâtiments à plusieurs étages. Il en résulte un travail plus important pour assurer le respect des exigences légales liées à la construction ainsi que lors du processus de planification. Dans la production, les éléments nécessaires ont généralement une structure plus complexe que dans la construction classique de maisons individuelles. Par leur nature même, ces éléments se prêtent particulièrement bien à une préfabrication en usine, si possible automatisée. Cela est également valable pour les éléments en bois contrecollé et leur préfabrication, aussi élevée que possible. Dans la réalisation, il est certainement important de ne pas sous-estimer le défi logistique que représente un grand projet de construction. Tant du point de vue des capacités propres du stock que du déroulement et de la vitesse sur le chantier, la réalisation d'une construction à plusieurs étages dépasse celle d'une maison individuelle. 


Quels défis et opportunités voyez-vous dans ce domaine, en particulier pour les entreprises artisanales ? 


Outre les défis que représentent les procédures d'homologation à long terme, la responsabilité (par exemple, lorsque l'entreprise de construction bois intervient en tant qu'entreprise générale) ainsi que la disponibilité des matériaux ou les augmentations de prix à court terme, il existe également de nombreux potentiels pour l'entreprise. Dans les bâtiments homogènes, la préparation du travail peut permettre de réaliser des économies d'échelle et la variabilité diminue en raison des changements fréquents de projets de construction.  
En dehors de la gestion de projet, la sous-traitance d'éléments permet également aux PME de se lancer dans la construction à plusieurs étages. 
Grâce à de grands projets à forte valeur ajoutée, l'entreprise peut employer d'autres sous-traitants et accroître sa création de valeur générale. A cela s'ajoute le fait qu'une évolution dans le contexte de l'automatisation peut compenser la pénurie omniprésente de main-d'œuvre qualifiée. 


Quel est l'avenir de la construction à plusieurs étages ? 


La situation de départ pour la construction bois à plusieurs étages est déjà très bonne. Ce n'est pas la volonté sociale ou politique qui fait défaut. Toutefois, il est nécessaire d'adapter les réglementations régionales en matière de construction et de développer ces « tours » afin que la construction à plusieurs étages puisse se généraliser. La voie est toute tracée. Il est maintenant intéressant de voir comment vont évoluer les « tours en bois ». Ce qui est sûr, c'est qu'il faut prendre de la hauteur ! 

 

Terhalle – Construction de nouvelles résidences étudiantes à Hanovre

184 nouveaux logements, ainsi que des espaces d'apprentissage et de travail en rez-de-chaussée, ont été créés pour les étudiants de l'Université Leibniz, pour le Studentenwerk de Hanovre. 
Le groupe Terhalle, basé à Ahaus, a construit, livré et assemblé les murs à ossature bois pour une surface de 3 097 m², la façade en mélèze avec une lasure grise, 266 fenêtres en bois, quatre portes d'entrée et deux fenêtres de sortie de secours. Les trois composants ont été préfabriqués dans leur propre usine, puis transportés à Hanovre. L'enveloppe fermée du bâtiment a été montée sur place en une seule fois.
 

Huber & Sohn – Dantebad II de Munich

Le Dantebad II de Munich a été terminé en janvier 2022, après seulement 15 mois de construction. Réalisé en construction bois hybride, ce bâtiment de 5 étages dont 4 habitables offre suffisamment d'espace pour 144 appartements avec ses 8 200 m² de surface. En 18 semaines de travail, les quatre étages en bois ont été construits à partir d'éléments de surface préfabriqués en usine. L'idée à la base de ce projet est la construction de logements en densification urbaine sur une surface déjà imperméabilisée.

Retour au sommaire