31.01.2022   |   Niederkassel   |   Allemagne

Familière, mais contemporaine

« Petite » solution d'automatisation pour les entreprises de charpentes.

« Les machines dégagent un professionnalisme qui nous distingue positivement de nos concurrents. Nous avons là une caractéristique unique qui enthousiasme nos maîtres d'ouvrage. »

Benjamin Stocksiefen, gérant de Holzbau Stocksiefen GmbH

Un article du magazine spécialisé "Der Zimmermann", édition de janvier 2022. Pour plus d'informations, cliquez ici.

Même si elle connaît depuis des années une croissance continue dans la construction de maisons familiales individuelles, la société Holzbau Stocksiefen GmbH n'a pas eu pour objectif d'augmenter sa capacité dans l'automatisation de sa production d'éléments. Au contraire, l'accent a été mis sur une meilleure gestion de la qualité et une caractéristique distinctive par rapport à ses concurrents. L'un des piliers de la construction bois artisanale est constitué par les entreprises familiales, dont les avantages sont une taille humaine, une grande flexibilité, une grande marge de manœuvre individuelle dans la conception de l'offre et un contact direct entre la direction de l'entreprise et le client. À cela s'ajoute une relation de confiance étroite basée sur la bonne réputation de la famille d'entrepreneurs dans la région. Cette structure permet aux entreprises de construction artisanale de maisons en bois de se démarquer de ses concurrents industriels, ce qui lui a permis d'attirer une clientèle toujours plus nombreuse depuis trois décennies. La structure artisanale des entreprises concernées comporte souvent des limites claires de la croissance : on gèle le nombre annuel de projets à un certain point, afin de pouvoir continuer, en se démarquant de l'industrie, à entretenir un contact étroit avec le client. En revanche, les entreprises sont de plus en plus ouvertes à des méthodes de travail industrielles efficaces, ce qui explique que la demande de chaînes de fabrication automatisées s'est accrue dans ce domaine depuis plusieurs années.  Toutefois, les intérêts sont ici aussi différents de ceux de l'industrie : pour de nombreuses petites entreprises, l'automatisation vise moins à augmenter la capacité qu'à trouver des solutions au manque de personnel, à permettre une meilleure gestion de la qualité ou à créer des postes de travail ergonomiques.

La qualité au cœur de l'attention&nbsp

Benjamin Stocksiefen a plafonné son entreprise à 20 maisons ou surélévations par an : « Actuellement, j'ai choisi de maintenir la relation familiale et personnelle avec nos clients. En outre, le petit nombre de pièces fonctionne bien avec notre équipe à taille humaine, ce qui nous permet de traiter nos projets de manière propre et séquentielle. » En 2007, après son baccalauréat, le maître charpentier a commencé sa formation dans l'entreprise Holzbau Stocksiefen GmbH à Niederkassel, qu'il dirige depuis 2017 en tant que gérant avec son père Heiner Stocksiefen. Fondée comme charpenterie en1945 par l'arrière-grand-père Michael Stocksiefen, l'entreprise est entrée dans la construction de maisons en bois en 2005. Depuis lors, elle a enregistré une croissance constante dans ce domaine, jusqu'à atteindre environ 20 projets par an, tout en continuant à prendre en charge à Niederkassel, outre les maisons d'habitation, les extensions et les surélévations, des travaux de charpente tels que les charpentes de toit ou les carports. Et ce, avec un effectif de 12 employés, dont cinq au bureau, cinq sur le chantier et deux à la fabrication. On y travaillait manuellement jusqu'en 2019. Ensuite, les deux gérants ont d'abord opté pour l'investissement dans une machine de taille de charpentes. Voici le résultat : « Après la mise en service de la machine de taille de charpentes, nous avons rapidement remarqué que l'automatisation nous apportait une meilleure qualité », se souvient Benjamin Stocksiefen. « Pour ce qui est de la fabrication d'éléments, nous en sommes néanmoins restés pour l'instant à l'investissement dans deux tables de maître charpentier de WEINMANN, qui ne pesaient pas beaucoup sur notre budget grâce à la part importante d'autoconstruction. » Dès 2020, cela devait changer. A l'époque, la charpenterie a de nouveau contacté Tobias Klein, collaborateur sur le terrain chez WEINMANN, afin d'exploiter l'avantage qualitatif de la fabrication automatisée, y compris dans la fabrication d'éléments. Par la suite, Heiner et Benjamin Stocksiefen se sont rendus sur le site de WEINMANN à Lonsingen et ont examiné les installations chez des clients. « Nous avons alors été rapidement enthousiasmés », a-t-il résumé. « Une telle production automatisée d'éléments est certes un investissement important, mais elle nous apporte en retour une qualité et une sécurité accrues, ce qui nous permet d'éviter des travaux de retouche dispendieux sur le chantier, donc des coûts supplémentaires inutiles. Pour l'heure, je ne voudrais donc plus m'en passer, même compte tenu la taille de notre entreprise. »

Ligne de production sur mesure&nbsp

Avec un nombre de 20 maisons par an, Benjamin et Heiner ont choisi le « pont de maître charpentier » WALLTEQ M-120 de WEINMANN. Un pont multifonctions qui permet la fabrication entièrement automatique d'éléments de mur, de toit et de plafond en lots unitaires, avec des coûts d'investissement réduits et un faible encombrement, et qui pouvait être combiné sans problème avec les tables de maître charpentier existantes. Selon WEINMANN, un investissement dans le pont pour charpentier est rentable à partir de 5 maisons par an, ce qui était très intéressant pour la charpenterie, qui, avec la modernisation, n'avait pas pour but d'augmenter la capacité mais d'optimiser la gestion de la qualité. En plus de l'agrégat de fraisage standard et des deux logements pour les agrafeuses ou les cloueurs, l'entreprise de Niederkassel a également commandé l'aspiration embarquée pour la poussière, proposée en option. Les éléments sont toujours retournés à l'aide d'un pont roulant, l'isolation est mise en place dans les éléments à l'aide d'un panneau d'insufflation manuelle d'Isocell.

Changement en douceur

Lors de la consultation, le fait que Stocksiefen ait contacté exclusivement WEINMANN, le leader du marché, pour la recherche de la nouvelle solution de production s'est avéré être une bonne décision. « Notre hall est plutôt étroit et bas, ce qui explique pourquoi il n'a pas été facile d'intégrer la nouvelle technologie. Mais avec l'aide du conseiller WEINMANN Tobias Klein, cela a très bien fonctionné. Nous nous sommes également sentis très bien conseillés en matière de logistique des matériaux et de flux de travail. » Après ce travail préliminaire approfondi et une formation en intérieur en raison du corona dispensée par des collaborateurs WEINMANN, le démarrage de la production s'est déroulé en grande partie sans à-coups. Si, au début, il y a eu des problèmes, cela était généralement dû à des macros de la préparation du travail. A Niederkassel, celles-ci sont fournies par un prestataire de services externe et il n'a donc fallu s'en occuper qu'indirectement : « En cas de panne, il nous suffisait d'envoyer un retour pour que l'erreur soit immédiatement corrigée. L'exploitation courante s'est ainsi rapidement mise en place. La production s'est poursuivie quasiment sans interruption. »

Productivité doublée 

Depuis sa mise en service, la ligne de production offre bien sûr un potentiel de croissance supplémentaire, qui se traduit actuellement par une productivité accrue : « Alors que nous produisions auparavant environ 25 m2 d'éléments par jour, nous en créons aujourd'hui près de 50 m2 », explique Benjamin Stocksiefen. « Nous avons donc presque doublé notre capacité.  Cela nous donne déjà aujourd'hui la possibilité de réagir rapidement et de faire évoluer la situation vers le haut, par exemple lorsque nous devons intercaler une commande. En fonction de l'évolution de l'entreprise au cours des prochaines années, je pourrais même imaginer un nombre annuel de 30 à 40 pièces en plus. La nouvelle technologie nous offre donc l'option d'une croissance future, mais ce n'est pas un objectif que nous examinons aujourd'hui. » La question reste de savoir « ce que fait l'entreprise avec le temps qu'elle a gagné. » Benjamin Stocksiefen a également une réponse concluante : « Nous ne faisons pas que des maisons et des surélévations. Si nous augmentons la productivité dans ce domaine et gelons les quantités, il nous reste plus d'heures de travail pour d'autres activités comme le montage de charpentes de toit et d'abris de voiture ou la fabrication de pièces de construction pour des collègues charpentiers. » Autrement dit, l'automatisation nous permet de réaliser plus de ventes sans augmenter le nombre de maisons à construire. De plus, les employés de Holzbau Stocksiefen sont très flexibles dans leurs déplacements : ils préparent par exemple les chantiers, les approvisionnent en matériaux ou transforment les bois avant le montage. Les deux employés de la fabrication aident également sur le chantier quand il y a un besoin. Dans les usines de Niederkassel, l'automatisation permet d'avoir beaucoup plus de marge de manœuvre : « Comme les machines ne fonctionnent pas avec un débit maximal chez nous, cela ne pose aucun problème qu'un collaborateur de la production s'occupe en parallèle de la taille et de la fabrication des éléments, tandis que l'autre passe une journée sur le chantier. » C'est pourquoi l'entreprise tire un avantage supplémentaire de son investissement : elle peut aujourd'hui utiliser ses collaborateurs de la production de manière plus efficace et plus flexible avec le même effectif. Ces derniers soutiennent d'ailleurs pleinement l'automatisation, car elle fait progresser l'entreprise et rend notamment leurs postes de travail plus ergonomiques. « Ils ne sont plus obligés de se mettre à genoux et de tirer des agrafes en se penchant », explique Benjamin Stocksiefen. « Ils ont maintenant la possibilité de travailler sur ordinateur, ce qui est très apprécié par notre jeune équipe. Ainsi, l'automatisation contribue également à la fidélisation des travailleurs dans la situation actuelle de tension du marché du travail. »

La construction de maisons comme expérience

En outre, la nouvelle technique est un puissant outil de marketing : « Lorsque les maîtres d'ouvrage viennent nous voir pour un conseil, l'ambiance est très détendue et familiale. En fin de compte, nous nous retrouvons naturellement dans le hall. » Et c'est là que l'équipement en machines fait toute la différence : « Les machines dégagent un professionnalisme qui nous distingue positivement de nos concurrents. Nous avons là une caractéristique unique qui enthousiasme nos maîtres d'ouvrage. S'ils viennent avec leur bouteille thermos et leur sandwich pour assister à la fabrication de leur propre maison, s'ils peignent peut-être eux-mêmes les bois de la façade et amènent des amis ou des parents, c'est un événement familial qui renforce le lien avec leur maison. Enfin, c'est l'un des facteurs qui font de la construction d'une maison avec Holzbau Stocksiefen GmbH une expérience enthousiasmante. »

 

Texte : Dr. Joachim Mohr

Retour au sommaire

Holzbau Stocksiefen GmbH

Holzbau Stocksiefen GmbH a été fondée en 1945 par Michael Stocksiefen comme charpenterie. En 2005, l'entreprise est entrée dans la construction bois et, depuis 2017, Benjamin Stocksiefen la dirige avec son père, Heiner Stocksiefen. Avec 12 employés au total, l'entreprise pend en charge, outre les maisons d'habitation, les extensions et les surélévations, des travaux de charpente tels que les charpentes de toit ou les carports.

Pour plus d'informations, cliquez ici.