03.12.2018   |   Hongrie

La construction en bois à la hausse

Depuis 2015, le secteur de la construction connait un énorme essor en Hongrie. La commande de bâtiments préfabriqués augmenté d’environ 300 %.

"WEINMANN fabrique simplement les meilleures machines pour la production de maisons en bois, c’est pourquoi je n’ai contacté aucun autre fabricant."

Beregszaszi Pal, Directeur de la gestion de la construction à Polgar

Article de mikado, 12/2018. Lisez l’article complet.

Le manque de personnel qualifié est également un problème pour les sociétés de construction bois hongroises. Miser sur une productivité plus élevée est une solution possible. C'est ce que montre notre exemple concret d'une ligne de production d'éléments pour ossatures bois.

Depuis 2015, le secteur de la construction connait un énorme essor en Hongrie. Rien que dans la construction de bâtiments préfabriqués, le nombre de commandes a augmenté d'environ 300 %, selon Jozsef Karpati, président de l'association hongroise de construction de préfabriqués. Mais ce boom a également créé son lot de problèmes. La crise financière a causé un manque chronique de personnel qualifié, car de nombreux travailleurs ont émigré vers d'autres pays européens pendant les années de crise. C'est également le cas pour les entreprises de construction bois, voilà pourquoi l'industrie des maisons préfabriquées n'est actuellement pas en position de traiter une partie des commandes existantes. Un certain nombre d'entreprises ont déjà un carnet de commandes complet jusqu'à fin 2019. Il est peu probable que le personnel qualifié rentre en Hongrie, car si les salaires ont augmenté, ils restent inférieurs à ceux pratiqués en Allemagne ou en Autriche. Les entreprises hongroises recherchent donc des solutions alternatives. Etant donné que l'automatisation de la production annonce une augmentation de la capacité avec une équipe restreinte, elle apparaît dans les conditions actuelles en Hongrie être un investissement judicieux pour l'avenir. Cependant, le pays n'en est encore qu'à ses balbutiements. D'après M. Karpati,la plupart des maisons sont fabriquées par des petites entreprises de charpentes : " Parmi elles, il y a peut-être douze ou treize entreprises qui peuvent produire des éléments préfabriqués atteignant 13 m de long. Elles travaillent à la main et peuvent ainsi fabriquer et monter environ une maison par semaine. Seules deux entreprises de construction bois détiennent une ligne de production automatisée dans tout le pays. L'une possède une capacité d'environ 120 maisons par an et l'autre d'environ 300. "

Cette dernière est l'entreprise Berger Házak située à Polgár. Jusqu'en 2016, elle produisait encore des maisons en rondins à partir de bois de sciage séché. Dans le cadre d'une profonde restructuration, elle s'est dotée en avril 2017 d'une ligne de production automatisée pour les éléments de cloison et d'une table supplémentaire pour la production d'éléments de plafond achetées auprès de l'entreprise WEINMANN. Depuis lors, l'entreprise de Polgár construit des éléments pour ossatures bois destinés aux maisons individuelles, qui sont livrés aux clients clé en main, autant que cela est possible. L'entreprise n'a rencontré aucune difficulté initiale, malgré la mise en œuvre de la nouvelle méthode de construction. Les attentes de qualité ont été élevées dès le début. Cela ne fait pas exception en Hongrie : l'entreprise de construction bois utilise des matériaux de haute qualité importés depuis l'Allemagne ou l'Autriche. L'exportation de leurs produits vers l'Europe de l'Ouest a été une bouée de sauvetage contre la crise pour les entreprises hongroises. Une bonne gestion de la qualité va alors de soi, tout comme le respect des normes énergétiques actuelles : des valeurs U inférieures à 0,20 sont communes en Hongrie, de grandes entreprises proposent même des cloisons extérieures avec une valeur U de 0,16 ou 0,12 W/(m²K). Berger Házak offre également à ses clients différentes épaisseurs de cloisons, à partir de 240 mm, l'épaisseur la plus économique.

La construction bois gagne du terrain

La construction bois gagne toujours plus de terrain en Hongrie. Cela est principalement dû à ses prix, qui demeurent nettement inférieurs à ceux de l'industrie des briques qui domine le pays. Une autre raison est la rapidité du délai de construction, ainsi que l'amélioration de l'efficacité énergétique, ce qui est particulièrement apprécié par les maîtres d'ouvrage des jeunes générations. En général, les familles propriétaires en Hongrie attachent beaucoup d'importance à la qualité : " De nombreuses personnes dépensent volontiers un peu plus si elles sont assurées que leur maison sera construite en bonne qualité ", explique Pál Beregszászi, directeur chargé de la gestion des ouvrages à Polgár. La grande précision des lignes de production automatisées a constitué un argument décisif en faveur de la modernisation radicale de la production dans son entreprise : " La production automatisée nous offre une meilleure gestion de la qualité, ce qui se traduit non seulement par des processus fluides sur le site de construction et des temps de montage raccourcis, mais aussi par une amélioration qualitative de nos produits. Ce point s'avère vraiment essentiel pour nous, car nous offrons une garantie de 30 ans sur nos maisons ".
Une autre préoccupation de l'entreprise a été l'augmentation de ses capacités. En 2018, Berger Házak a fabriqué 40 maisons individuelles à l'aide de la nouvelle installation et de 45 employés. Elle a ainsi doublé la quantité fabriquée par rapport à la première année d'exploitation de l'installation en 2017. L'entreprise s'attend également à une nouvelle expansion dans les années à venir, car la construction bois est de plus en plus valorisée en Hongrie et de nouveaux domaines d'activité dans les secteurs publics et commerciaux sont déjà envisagés. A cela s'ajoute l'avantage technique par rapport à la concurrence, qui offre à Berger Házak un trait distinctif, mais aussi des avantages financiers selon l'entreprise.

Production sur deux lignes

Pour l'instant, Berger Házak utilise la nouvelle ligne de production dans un entrepôt loué, pour lequel WEINMANN a développé un plan de machine et un concept fonctionnel sur un espace restreint. L'entreprise espère gagner assez d'argent d'ici cinq ans pour construire ses propres locaux. A Polgár, l'entreprise réalise sa production sur deux lignes, la plus grande étant une ligne de production de murs classique. Elle est composée de quatre tables et d'un transport intermédiaire. La table 1 est utilisée simultanément pour l'agencement de l'ossature et la fixation du revêtement. Il est également possible d'usiner des éléments en bois massif ou bois lamellé croisé de 120 mm max, si l'entreprise souhaite se positionner sur la construction de bâtiments en bois à plusieurs étages dans le cadre de son expansion.

Après découpe et usinage des panneaux, la ligne de production transfère les éléments d'ossature bois à la table 2 avec un retournement via un pont multifonctions WALLTEQ M-340. Là, les employés installent le système électrique et introduisent l'isolation dans les éléments par l'intermédiaire d'un panneau d'insufflation. L'isolation peut être réalisée en fibres minérales, en fibres de bois ou en cellulose, la solution actuellement préférée des Hongrois.

Les éléments arrivent ensuite via un transport longitudinal sur la table 3, où ils sont revêtus de planches, puis usinés par le pont multifonctions. Sur la table 4, les éléments sont finalement mis en place et répartis dans un magasin à cloisons. La piste la plus à l'extérieur sur le côté gauche est destinée à l'installation de fenêtres et de portes. Berger Házak livre ses éléments sur le site de construction avec un haut degré de préfabrication. Seules les installations de plomberie et de chauffage sont ajoutées après l'installation par des sous-traitants. Le manque d'espace dans l'entrepôt loué est particulièrement flagrant dans le magasin à cloisons. Comme l'espace ne suffit pas pour un chariot de chargement, les éléments doivent être retirés du stockeur et triés à l'aide de la table de levage mobile.

La deuxième ligne de production à Polgár est constituée d'une table pour les éléments spéciaux, tels que les pignons et les murs de jambettes, ainsi que d'une table de rotation équipée pour la fabrication d'éléments de plafond. Cette production est toujours réalisée de façon manuelle, un pont roulant dépose les matériaux nécessaires sur les tables. La taille de charpente pour les éléments de plafond est exécutée par un centre de taille de type BEAMTEQ B-660.

Dans une partie de l'entrepôt, à côté des deux lignes de production, l'entreprise produit des treillis, à partir desquels Berger Házak construit actuellement ses toits. Comme il est également possible de tailler des charpentes complexes à l'aide du BEAMTEQ B-660 et d'usiner les éléments de toiture sur les lignes de production existantes, l'entreprise de Polgár offre une grande flexibilité sur ce point pour faire face à toutes les exigences à venir. Il s'agit d'un concept de production cohérent, capable de s'adapter aux évolutions futures, mais ce n'est pas la raison principale pour laquelle Pál Beregszászi a choisi le fabricant de machines Weinmann : " Ils fabriquent simplement les meilleures machines pour la production de maisons en bois, c'est pourquoi je n'ai contacté aucun autre fabricant. Le résultat m'a prouvé que j'avais pris la bonne décision : après une phase de mise en place où il a fallu faire face à la nouvelle technologie et former le personnel qualifié, dans l'ensemble, l'installation fonctionne maintenant sans problèmes. Et si nous avons encore besoin d'aide, nous pouvons à tout moment appeler Weinmann, qui trouve rapidement une solution à notre problème. Ils nous ont prodigué d'excellents conseils qui nous accompagnent en permanence depuis l'installation des machines. "

Formation du personnel qualifié

Entretemps, la première génération d'employés s'est familiarisée avec la nouvelle technologie et peut désormais former du personnel qualifié supplémentaire. Il s'agit d'une première étape importante pour l'entreprise, car il n'y a pas de travailleurs qualifiés ayant reçu une formation adéquate en Hongrie. L'entreprise de Polgár souhaite maintenant exploiter au maximum ses capacités actuelles en construction bois. Pál Beregszászi ne vise pas seulement la demande croissante en Hongrie, mais espère aussi réaliser des exportations vers les pays de l'UE voisins : " En matière de qualité, nous sommes sur un pied d'égalité avec les entreprises de ces pays, nous bénéficions donc d'une réelle opportunité d'expansion sur ces marchés ".

Jozsef Karpati s'attend à ce que la forte croissance se poursuive en Hongrie à l'avenir : " La conjoncture dans le secteur de la construction pourrait certes se détériorer quand la remise de TVA et les subventions pour les familles nombreuses expireront en 2020. Je suis toutefois optimiste pour la construction bois. Bien que l'État n'encourage pas explicitement la construction bois, il est probable qu'elle voit sa part de marché augmenter, car la norme zéro énergie pour les nouveaux bâtiments sera appliquée en 2020. Et la meilleure façon d'atteindre une haute efficacité énergétique reste de construire des bâtiments en bois. "

EVOLUTION DE LA CONSTRUCTION EN HONGRIE

2007: 

  • Construction de 44 000 logements, dont environ 17 500 maisons individuelles (2 200 en bois) 
  • Proportion de la construction bois dans le secteur des maisons individuelles : près de 12,5 %

2015: 

  • Construction de 6 400 logements, dont environ 3 600 maisons individuelles (350 en bois)
  • Proportion de la construction bois dans le secteur des maisons individuelles : près de 9,7 %

2017: 

  • Construction de 14 500 logements, dont environ 7 200 maisons individuelles (900 en bois) 
  • Proportion de la construction bois dans le secteur des maisons individuelles : près de 12,5 %
Retour au sommaire