30.11.2020   |   Murrhardt   |   Allemagne

Le maître des pièces

Assistant de tri numérique Homag dans la menuiserie Esch

Le Nesting améliore l'efficacité, en particulier dans les petites entreprises. Le travail est régulier et fluide, mais souvent seulement jusqu'à l'usinage des chants. Cela signifie qu'il faut chercher, compter, continuer à chercher et croiser les doigts pour que le lot soit complet. Mario Esch utilise donc désormais un assistant de tri numérique.

Un article de la revue spécialisée DDS, édition 11/2020. Cliquez ici pour consulter l'article sur DDS-Online.

A la main droite, Mario Esch porte un gant équipé d'un scanner laser de la taille d'une boîte d'allumettes sur le dos de la main. L'appareil projette une croix laser rouge vers l'avant. Dans son entreprise de six personnes, le maître menuisier se place derrière la plaqueuse de chants et aligne la croix laser sur l'étiquette du code QR de la pièce qui se déplace vers lui. Avant même que la pièce n'atteigne la sortie de la machine, il actionne un commutateur dans la paume du gant avec les doigts et scanne le code. Derrière lui se trouve un rayonnage de tri mobile avec environ 30 compartiments. Une bande de LED de couleur blanche s'allume sur le compartiment situé en bas à gauche. Cela signifie qu'il doit insérer la pièce dans ce compartiment. Mario Esch préfère cependant la ranger en haut à droite. Aucun problème, il aligne son scanner sur l'étiquette du compartiment souhaité, appuie sur un bouton : la lumière s'éteint en bas à gauche et s'allume en haut à droite.

Assistant de tri derrière le plaqueur
Esch utilise le Nesting depuis deux ans et a réalisé un flux de données continu, depuis les mesures via le système CAD/CAM et la machine Nesting avec son propre système de gestion de la production jusqu'au plaqueur. Il aime regrouper les commandes à produire à partir des mêmes panneaux. Cependant, les nombreuses pièces qui s'accumulaient dans le désordre derrière la plaqueuse de chants ne pouvaient plus être traitées efficacement de façon manuelle. Alors qu'il cherchait des solutions, Mario Esch a découvert le projet de tri de Homag et de la TH Rosenheim. Il l'a rejoint à titre d'utilisateur pilote de l'assistant de tri en début d'année.
Si Mario Esch scannait l'étiquette du compartiment après avoir trié la pièce, la couleur de la lumière passerait au vert et la mise en stock serait réservée. Cependant, il s'épargne cette étape de travail. En effet, le système enregistre la dernière pièce classée et rangée dans le compartiment recommandé lorsque l'opérateur scanne la pièce suivante à ranger.

Les enregistrements sont automatiques
Mario Esch reçoit les pièces une par une à la sortie de la machine. Celles-ci font partie de différentes commandes, dont celle de Pfuhl, qui doit être livrée le lendemain. Sans ralentir la plaqueuse de chants, il trie les pièces qui ne nécessitent aucune bande de chant supplémentaire dans les compartiments marqués et place les autres sur un chariot élévateur pour le retour vers l'entrée de la machine.

Le lot de montage est complet
Le placage est terminé, c'est maintenant au tour du compagnon Lars Selig. Il a pour mission d'encoller tous les corps pour la commande de Pfuhl. Avant de commencer, il regarde la tablette à droite du rayonnage de tri au niveau des yeux. Celle-ci fournit une vue d'ensemble de l'état de la production et sert de pupitre de commande pour le rayonnage de tri. L'application ProductAssist Sorting indique que toutes les pièces pour le montage sont prêtes. Lars Selig pousse le rayonnage de tri vers son poste de travail, appuie sur « Evacuer » et sélectionne la commande. Corps de meuble après corps de meuble, le rayonnage de tri marque d'une lumière bleue les compartiments contenant les parties de corps de meuble actuellement requises. Lorsque le montage d'un corps est fini, il commande les composants pour le corps suivant à l'aide de la tablette.
En tant qu'utilisateur pilote, Mario Esch a pu évidemment obtenir gratuitement le « Sorting Production Set » disponible via la page d'accueil de Homag. Le kit contient une licence d'une année pour les applications « ProductionAssist Sorting » et « Production Manager » (= classeur numérique). Et en plus : le plan de construction du rayonnage de tri, deux barres LED et le Homag Cube en tant qu'unité de commande.

Plug-and-play
Il a construit le rayonnage selon le plan et a activé les applications via la plate-forme Tapio. Il a également configuré son système de CAD/CAM pour transférer les listes de pièces au gestionnaire de production par l'interface XML. Il n'a pas eu à se soucier des installations, ni de la structure des données, ni des capacités de calcul ; Homag et Tapio organisent cela via le cloud en temps réel – plug-and-play. L'utilisateur n'a besoin que de terminaux connectés à Internet. Quelques jours après l'achèvement du rayonnage, l'assistant de tri est entré en service.

Numérisé jusqu'au montage
Mario Esch dit : « J'ai beaucoup de plaisir à m'impliquer dans ce projet en tant qu'utilisateur pilote. Beaucoup de choses vont déjà dans la direction que j'espérais. Nous avons enfin une vue d'ensemble de ce qui se passe derrière la plaqueuse de chants et venons tout juste de terminer notre numérisation intégrale, des mesures au montage. Désormais, chercher, compter, continuer à chercher et croiser les doigts pour que le lot soit complet, c'est de l'histoire ancienne. Il faut maintenant encore affiner l'un ou l'autre processus. »

Photo : revue spécialisée DDS/Georg Molinski

Vous êtes intéressé ?
N'hésitez pas à envoyer une demande par HOMAG eShop…

…ou un e-mail à DigitalFactory@homag.com

Retour au sommaire